Le DFCO tient sa deuxième recrue

Le DFCO vient d’officialiser sa deuxième recrue pour la saison 2021/2022 en la personne de Valentin Jacob (26 ans). Le milieu terrain offensif arrive en provenance de Niort.

26 mai 2021 à 9h43 par Dimitri Coutand

Valentin Jacob signe au DFCO
Valentin Jacob a signé un contrat de trois ans au DFCO
Crédit: DFCO

Après Mickaël Le Bihan, le DFCO vient d’annoncer sa deuxième recrue de la saison. En fin de contrat avec les Chamois Niortais (Ligue 2 BKT), Valentin Jacob s’est engagé pour une durée de trois saisons avec son nouveau club.

Formé au CS Sedan Ardennes puis à l’AJ Auxerre, ce milieu de terrain offensif de 26 ans est ensuite repassé par le monde amateur au Annecy FC. Après deux saisons passées en National 2 (15 buts et 4 passes décisives en 28 matchs), ce petit gabarit (1m71) qui aime la percussion et le jeu a ensuite passé trois saisons chez les Chamois Niortais où il a inscrit 11 buts et donné 9 passes décisives en 86 matchs de Ligue 2 BKT.

 

« C’est un joueur qui sent le foot ! »

Le club semble en tout cas conquis, comme l’atteste la cellule de recrutement : « Sa principale qualité est la justesse technique. C’est un joueur qui sent le foot ! Dans les quarante derniers mètres, il est intéressant dans sa capacité de passe et de frappe. Après trois saisons à Niort, il avait une réelle envie de rejoindre le DFCO pour y franchir un nouveau palier. »

« Malgré d’autres propositions, Valentin a fait le choix de rejoindre le DFCO », rajoute le président Olivier Delcourt. « Cela démontre qu’il sera à 100 % impliqué dans la réussite de notre projet. Son adaptation sera facilitée par le fait qu’il connaisse déjà plusieurs joueurs de l’effectif tels que Mickaël Le Bihan, Frédéric Sammaritano ou Saturnin Allagbé. »

 

« Le DFCO était le meilleur projet »

Valentin Jacob confirme cette volonté d’aller plus haut : « J’étais au bout d’un cycle à Niort. Le DFCO était le meilleur projet, ce qui me correspondait le plus. J’arrive dans un club où il y a tout pour poursuivre ma progression et réussir. J’ai pu visiter les installations, c’est le top niveau ! »