Actualités régionales

Airbnb aurait reversé plus de 870 000 euros de taxe de séjour à la région Bourgogne-Franche-Comté pour 2019

14 janvier 2020 à 12h46 Par la rédaction
Crédit photo : Photo d’illustration K6FM

Alors que les collectivités locales ne cessent de rappeler les obligations fiscales à Airbnb, le site de location a déclaré avoir reversé plus de 870 000 euros de taxe de séjour à la région Bourgogne-Franche-Comté pour les locations de l’année 2019. Ci-dessous le communiqué.

Airbnb a reversé 878 000 euros de taxe de séjour à la région Bourgogne-Franche-Comté pour l'année 2019, dont 180 000 euros à Dijon.

Le montant collecté en France a plus que doublé par rapport à l'année 2018. Près de 20% de ces recettes bénéficient à des communes de moins de 3 500 habitants.

Fin décembre Airbnb a reversé 58 millions d'euros de taxe de séjour aux villes françaises, pour l'année 2019. Ainsi le montant reversé aux collectivités par Airbnb a doublé par rapport à l'année passée (24 millions d'euros). Ces ressources supplémentaires pourront être investies par les villes et les offices du tourisme dans des projets touristiques pour développer l'économie locale et l'attractivité.

Pour l'année 2019, les trois collectivités ayant reçu les plus importants montants de taxe de séjour de la part d'Airbnb sont la ville de Paris (15,3M€), ainsi que les métropoles de Marseille (2,3M€) et Nice (1,8M€).

Avec la collecte de la taxe de séjour, Airbnb s'affirme comme un atout pour de nombreux territoires, et pas seulement les plus grandes villes ou les stations touristiques. La taxe de séjour est ainsi une ressource émergente pour les petites communes, pour la plupart situées dans des territoires ruraux. Ainsi, Airbnb reverse cette année plus de 10,5M€ de taxe de séjour à des villes françaises de moins de 3 500 habitants, un montant plus de trois fois supérieur à l'an dernier (3,2M€). 

Le développement d'Airbnb bénéficie chaque année à de nouveaux territoires, y compris des communes qui ne percevaient jusqu'ici aucun revenu du tourisme, faute notamment d'offre d'hébergement traditionnel. En effet, alors que seules 7 000 communes disposent d'hébergements de type hôtelier, 28 000 communes françaises ont au moins une annonce sur Airbnb.

Des communes mieux informées sur le tourisme dans leur territoire2

Dans le cadre de la réforme de la taxe de séjour, Airbnb transmet également à l'ensemble des communes ayant instauré une taxe de séjour des informations détaillées sur l'ensemble des séjours effectués sur leur territoire avec Airbnb en 20193, incluant notamment le nombre de voyageurs, les montants des réservations effectuées et l'adresse des hébergements. Ces données permettront notamment aux communes d'avoir une meilleure compréhension de l'activité touristique générée via Airbnb, et de l'offre d'hébergement touristique sur leur territoire.

 

Airbnb a remis 2 milliards de dollars en taxes de séjour et taxes touristiques aux localités du monde entier

Durant les quatre dernières années, Airbnb a collecté et remis plus de 2 milliards de dollars de taxes de séjour et autres taxes touristiques à des autorités locales dans le monde entier. Plus de 400 accords contractés avec des autorités locales, régionales ou gouvernementales du monde entier ont simplifié la collecte de ces taxes pour les hôtes, qui sont majoritairement des particuliers peu habitués à gérer des procédures comptables complexes. 

 

Emmanuel Marill, directeur général d'Airbnb France déclare :

« Au-delà des seuls hôtes, le développement des voyages sur Airbnb bénéficie à l'ensemble des territoires qui les accueillent. Ces séjours sont synonymes de revenus complémentaires pour les hôtes comme pour de nombreux commerces locaux, mais aussi de nouvelles ressources fiscales pour les collectivités locales. C'est un cercle vertueux : pour 28 000 villes et villages français, ces recettes créent de nouvelles opportunités de développer leur attractivité, avec un bénéfice sur le long terme pour les habitants comme pour l'économie locale. »

Montants de taxe de séjour reversés aux départements et principales métropoles de la région Bourgogne-Franche-Comté.

 

Communiqué de AirBnB