Emmanuel Bichot présente 15 nouvelles propositions

Dans le cadre de sa campagne, le candidat LR aux prochaines élections municipales à Dijon a présenté ce lundi soir 15 nouvelles idées proposées aux Dijonnais. Les voilà ci-dessous.

15 octobre 2019 à 7h00 par la rédaction

K6 FM
Crédit: DR

Freiner la densification urbaine et protéger les espaces végétalisés existants

Réduire le train de vie de la municipalité

Baisser le taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties

Renforcer la présence de la police municipale, de jour comme de nuit

Végétaliser le centre-ville et y implanter des îlots de fraîcheur

Résorber les points noirs de la rocade et de la LINO

Consulter les riverains pour chaque projet urbain

Faire de la propreté et de l’entretien des espaces publics une priorité

Instaurer la gratuité du stationnement la première heure du lundi au vendredi et les deux premières heures le samedi

Rénover les voiries et les trottoirs et rendre accessible l'espace public aux personnes à mobilité réduite

Instaurer la gratuité des transports publics pour les enfants du primaire de Dijon

Soutenir les associations sportives, culturelles et citoyennes

Améliorer la qualité de l’eau du lac Kir et valoriser l’ensemble du site

Ouvrir le Palais des Ducs et le Palais des États de Bourgogne à la visite

Rénover les halles centrales de Dijon et le pourtour des halles

 

Précisions sur la proposition : Freiner la densification urbaine et protéger les espaces végétalisés existants

Le plan local d’urbanisme (« éco-PLU ») de 2010, très permissif, a ouvert la voie à une vague sans précédent de constructions nouvelles à Dijon, dans un désordre manifeste : spéculation immobilière, densification, disparition d’espaces végétaux, démolition du patrimoine remarquable, incohérences architecturales. Le projet de nouveau plan local d’urbanisme intercommunal -habitat et déplacements (PLUi-HD) pour 2020-2030 prévoit d’amplifier le rythme des constructions, avec près de 10 000 nouveaux logements sur la commune de Dijon.

Ce projet a été critiqué sévèrement par l’Autorité environnementale et rejeté par une majorité écrasante d’habitants lors de la récente enquête publique. Le maire de Dijon et président de la métropole souhaite néanmoins passer en force avant la fin de l’année et faire adopter son projet en l’état, avec des modifications mineures. Les Dijonnais pourront choisir eux-mêmes, en mars prochain, entre un projet urbain essentiellement quantitatif imposé par la majorité sortante et un projet qualitatif que nous proposons pour répondre aux aspirations des Dijonnais et aux enjeux environnementaux.

Les modifications substantielles porteront sur les objectifs de constructions nouvelles à rééquilibrer au profit de la réhabilitation du bâti existant, la protection des espaces végétaux et du patrimoine bâti remarquable, la mise en place d’orientations architecturales pour préserver la cohérence et l’harmonie de nos quartiers, la reconnaissance de quartiers pavillonnaires, la révision des plafonds de hauteur et des règles d’implantation notamment en limite de trottoirs ou de propriétés riveraines, la fixation des règles plus précises pour les sites de projet. Nous proposerons par ailleurs la mise en place d’un dispositif de concertation avec les habitants sur les projets urbains.