Actualités locales

Eurogerm investit pour accompagner son développement en France et à l’international

12 octobre 2019 à 10h30 Par la rédaction
Crédit photo : Photo d’illustration K6FM

La société Eurogerm, dans le siège est basé à Saint-Apollinaire, nous a livré ce vendredi les résultats de son activité du premier semestre 2019. Ci-dessous le communiqué de l’entreprise.

Le Groupe Eurogerm, leader dans les ingrédients et auxiliaires technologiques au cœur de la filière Blé-Farine-Pain, réalise un chiffre d’affaires en léger retrait au 1er semestre 2019 à 54,3 M€ (-1,7%). Après prise en compte de l’ensemble des charges opérationnelles et amortissements, le résultat d’exploitation du Groupe s’élève à 3,6 M€ (-29%) et son résultat net part du groupe à 2,4 M€ (-29%). La trésorerie nette totale à court et moyen terme progresse de +2,9 millions d’euros à 15 millions d’euros au 30 juin 2019.

Dans un contexte international difficile sans visibilité, quelques grands clients ont réduit leurs volumes d’achats. Concomitamment, Eurogerm a décidé de poursuivre le dimensionnement de ses effectifs et a créé 4 filiales en moins de 18 mois (Allemagne - Italie - Liban - Colombie) afin de préparer sa croissance future. L’impact de ces ouvertures, des recrutements importants effectués en 2018 et des réductions d’achats clients expliquent l’essentiel du recul de la marge opérationnelle de ce premier semestre 2019.

Les ingrédients, concepts et avant produits de pâtisserie, ligne de produits stratégique d’Eurogerm, confirme sa progression. Alors que l’international a pâti d’un léger recul d’activité, le groupe pérennise son statut de précurseur et de moteur innovant de la filière en France en y poursuivant sa croissance. Focalisé sur son ambition d’un développement durable en concevant des produits plus sains, gourmands et responsables, Eurogerm est mobilisé et a d’ores et déjà pris les mesures nécessaires pour retrouver rapidement une dynamique de croissance rentable en adéquation avec ses ambitions.

Chiffre d’affaires

Au sortir d’un exercice 2018 réussi et structurant, Eurogerm a réalisé un chiffre d’affaires de 54,3 millions d’euros pour le premier semestre de l’année de ses 30 ans, en léger repli de 1,7% par rapport au premier semestre 2018. En tenant compte des intégrations des filiales colombienne (juillet 2018) et libanaise (novembre 2018), le chiffre d’affaires à taux de change et périmètre constant diminue de 3,3%.

Dans un environnement conjoncturel et sectoriel tendu, le chiffre d’affaires semestriel d’Eurogerm a pâti principalement du non-renouvellement de commandes sur des lignes de produits spécifiques de la part de trois clients à l’export. Bien qu’en recul sur les améliorants de panification et pré-mix ainsi que sur les correcteurs de meunerie et pré-mix, le groupe progresse de +1,2% sur son offre d’ingrédients, concepts et avant produits de pâtisserie, la plus contributive aux ventes globales. Sur le plan géographique, Eurogerm assoit encore davantage son statut de leader de la filière en France avec un chiffre d’affaires en hausse de +2,6%. Malgré le recul de l’activité Export de 4,2%, la part des ventes hors France reste, à 62% des ventes globales, à un niveau significatif et conforme aux anticipations du groupe dans le cadre de son développement international.

Rentabilité opérationnelle et résultat net

La marge de rentabilité opérationnelle du Groupe sur le semestre a été principalement impactée par le recul du chiffre d’affaires et par l’effort de recrutement opéré en 2018 afin de structurer ses filiales pour accompagner son développement futur. Dans une moindre mesure, les investissements industriels réalisés également en 2018 impactent le résultat d’exploitation. Au 30 juin 2019, l’EBITDA d’Eurogerm s’établit à 5,0 millions d’euros (9,2% du chiffre d’affaires) et le résultat d’exploitation à 3,6 millions d’euros (6,7% du chiffre d’affaires). Après prise en compte du résultat financier et de la charge d’impôt, le résultat net part du groupe s’établit à 2,4 millions d’euros (4,4% du chiffre d’affaires).

Situation financière et perspectives d’activité

Après financement des investissements et grâce à la maîtrise du besoin en fonds de roulement, la trésorerie nette totale du Groupe à court et moyen terme progresse de +2,9 millions d’euros (15 millions d’euros au 30 juin 2019, contre 12,1 millions d’euros au 31 décembre 2018). Les perspectives d’activité vont permettre de renouer avec la croissance.