« Les Tchétchènes n’ont pas été escortés par la police », assure le préfet

Alors qu’une vaste opération de police avait lieu ce vendredi matin à Dijon et à Chenôve dans le cadre de l’enquête après les violences du week-end dernier, le préfet a tenu à mettre les choses au clair sur une rumeur qui coure après les événements.

19 juin 2020 à 8h55 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

L’enquête se poursuit après les violences du week-end dernier à Dijon. Après les interpellations de six Tchétchènes ce jeudi matin dans différentes villes françaises, une vaste opération de police avait lieu ce vendredi matin aux Grésilles et dans le quartier du Mail, à Chenôve, pour tenter de trouver des armes et des produits stupéfiants. 

Le préfet de Côte d’Or a fait une courte apparition aux Grésilles pendant cette opération pour saluer les policiers. Lors de son point presse, le préfet a expliqué les tenants et les aboutissants de cette opération. Il s’est aussi défendu après les critiques qui ont été formulées à l’encontre de la préfecture dans la gestion de cette crise. Des rumeurs circulent disant que les Tchétchènes auraient été escortés par la Police au moment de leur arrivée aux Grésilles. "C’est faux", répond le préfet. Écoutez ci-dessous ses précisions :